Dessin, peinture, écriture, musique, graphisme... Tout est sur Epic' Art!
 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez| .

CHOUETTE, ILS DIVORCENT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Anatea
Masculin Messages : 9
MessageSujet: CHOUETTE, ILS DIVORCENT ! Dim 18 Nov - 17:29

CHAPITRE 1 : Invisible

Enfermée dans sa solitude, recluse dans sa geôle invisible, Angélique errait dans la cour du lycée. Elle était souvent seule : pas très jolie, pas très féminine, pas très populaire. Elle avait redoublé sa classe mais au lieu de faire des efforts, elle passait son temps à crayonner pendant les cours. Pas même des caricatures qui aurait pu lui attirer la sympathie des autres élèves, mais des personnages imaginaires.

Perdue dans ses pensées, elle heurta une fille qui semblait aussi perdue qu’elle-même, la faisant sursauter violemment. Elle s’excusa entre ses dents. Elle s’apprêtait à continuer sa route lorsque l’autre la retint par le bras :
- Tu es dans ma classe, on dirait ?

Etonnée que quelqu’un l’ait remarquée, Angélique cligna des paupières plusieurs fois pour sortir de son brouillard. L’autre fille était grande et mince, avec de beaux yeux mordorés, une épaisse chevelure. Genre canon. Angélique réalisa que c’était cette fille qui était arrivée récemment, en pleine année scolaire, après les vacances du Carnaval.
- Moi, c'est Alizée, dit l’autre, et toi ? 
De mauvaise grâce, Angélique grommela son prénom... gngngn...gélique... en s’éloignant. C’était bientôt la fin des cours. Angélique n’avait pas envie de manger à la cantine, mais elle avait encore moins envie de rentrer chez elle. Elle décida d’aller driver (traîner) dans la ville. Elle ne risquait pas une mauvaise rencontre : seules les filles canon ont du souci à se faire. Angélique se considérait comme invisible et aussi inviolable qu'une banque suisse.

Elle entra dans une petite boutique, acheta des bonbons, ce fut son repas du midi. Ensuite elle se balada dans les rues, admirant les rares monuments de la ville qui avaient une valeur esthétique et architecturale : la bibliothèque, la cathédrale (toutes deux construites par Louis Eiffel, le père de la célèbre tour éponyme parisienne), le théâtre municipal (ravissante villa coloniale perdue dans la jungle urbaine).

Elle regardait beaucoup les gens aussi, les bouches, les nez, les visages. Elle n’était plus dans sa bulle, comme au lycée, où elle passait son temps à écrire des poèmes morbides et à faire des dessins pendant les cours.

Au détour d'une rue commerçante, elle aperçut José...  
José, son père, était en train de garer sa grosse Mercédès non loin de l’hôtel Impératrice. Il en descendit avec l’une de ses dernières conquêtes. Une fille ravissante, il avait du goût, le vieux José, malgré ses quarante ans bien sonnés. La fille était presque aussi jeune qu’Angélique, mais pas assez pour qu’il aille en prison. Angélique ne chercha pas à se cacher, elle ne changea pas d’allure et poursuivit son errance nonchalante parmi les autres passants. Ils ne risquaient pas de la voir : elle était invisible.



à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

CHOUETTE, ILS DIVORCENT !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quelle est la plus chouette plage...
» [INFO] Un chouette MINI hélicoptère pour 35 € ;)
» le label chouette
» chouette
» pcabx, un chouette site !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic' Art :: Les arts littéraires :: L'espace membre :: Vos créations-