Dessin, peinture, écriture, musique, graphisme... Tout est sur Epic' Art!
 
AccueilGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez| .

La Reine Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Elaïs
Féminin Messages : 42
Localisation : J'te regarde du haut de mon nuage.
MessageSujet: La Reine Noire Mar 12 Nov - 17:05

Bon, voilà, je poste enfin un bidule sur Epic'Art. Tout commentaire sera le bienvenu, n'hésitez pas à prendre une poignée de caillou pour me lapider, ou une gerbe de fleurs pour me la lancer, l'auteur a hâte de souffrir ! Parce qu'elle le vaut bien *secouage de cheveux*



*
*     *


Le ciel était sombre, sublimé par les derniers éclats du jour à l'horizon, des lambeaux de nuage fardés d'or. Une nuit fraîche, des souffles brûlants.

Jared était irrésistiblement attiré par les ténèbres du chemin de ronde. Abritaient-ils quelques monstres ? Arriverait-il à en sortir vivant, s'il se plongeait dans leur obscurité fascinante ? Des pensées puériles. Il s'en foutait. Pour une raison inconnue, cette nuit exacerbait son imagination et ses peurs d'enfant. Cette nuit était aussi belle que Charissa, ou la fille. Comment s'appelait-elle, déjà ? Hyo Ri, avaient murmuré ses lèvres charnues. C'était mignon, Hyo Ri. Exotique. Finalement, avec sa chevelure noire aux reflets bleus, on pouvait dire que cette nuit était aussi belle qu'elle. Hyo Ri. L'angoisse lui noua soudainement la gorge. Si sa sœur savait, si Charissa savait qu'il en avait désiré une autre – surtout l'autre petite pute, amie des Swann – que dirait-elle ? Aurait-il son pardon ? Trop de questions gangrenaient son esprit. Au diable Charissa et son obsession ! Cette nuit était pour Hyo Ri. Pour l'insouciance.

« Une insomnie causée par des remords, Renard ? » lança une voix dans l'ombre, acerbe, provocatrice.

Renard ! Ce titre. Cette voix. Ils le prirent aux tripes.

Elle avait quelque chose de riche, de complexe, d'entier ; comme une mélodie grave et mélancolique, aux nuances sombres mais piquantes. Dans la lueur pâle et bleutée du clair de lune, Hyo Ri semblait être l'allégorie de la tristesse et de la solitude. À leur première rencontre, Jared avait été frappé par sa minceur, et encore une fois, il ne put réprimer un frisson. C'était une poupée. Une simple gifle semblait pouvoir briser sa peau laiteuse en morceaux de porcelaine. Sa mâchoire fine était soulignée avec délicatesse, ses clavicules étaient dessinées subtilement. Un jouet inanimé. Les seuls fragments de vie résidaient dans ses yeux, des yeux d'onyx profonds, où vacillaient les flammes d'une intelligence rare et d'une fougue remarquable.

« Ça fait longtemps qu'on ne m'avait plus nommé ainsi, et je déteste ça, grogna-t-il.
— Je sais ! répliqua-t-elle avec un petit rire amusé. »

Il eut l'envie de lui foutre une tarte pour chasser cet air moqueur, puis il songea qu'il fissurerait son beau visage. Adossée au muret, une cigarette roulée entre ses doigts minces, elle le fixait sans peur ; dans ses iris abyssaux, la provocation des jeunes esprits tout juste sortis de l'enfance – Jared avait vu ce regard de nombreuses fois, mais chez Hyo Ri, il était empreint de cynisme et de sarcasme. Elle était comme un immense corbeau maigrelet, et ce cœur de lion à l'enveloppe chétive exerçait chez l'homme fascination et admiration – ou obsession ?

« Qu'est-ce que tu fais ici, Renard ? reprit-elle en haussant les épaules
— J'ai pas le droit de me promener ?
— J'sais pas. C'est pas moi qui fait les règles, ici. Mais je pensais qu'on avait pas le droit – faut dire que c'est pour ça que je suis venue, histoire de faire ma petite rébellion secrète. »

Basculant la tête en arrière pour contempler les étoiles, Hyo Ri cracha une bouffée de fumée à l'odeur étrange. Épicée. Jared fronça le nez. Quelles herbes se consumaient entre ses doigts ? Les yeux magiques de Hyo Ri se dardèrent de nouveau sur son visage long et mince. Ils disaient ; tu veux la réponse ? Alors pose la moi. Oui, pose toutes les questions qui te brûlent les lèvres. Vas-y, Renard.

« Qu'est-ce que c'est ? interrogea-t-il en désignant la cigarette
— Quelque chose. Pourquoi Renard ? À cause de tes cheveux roux ?
— Non, parce que j'ai été assez rusé pour quitter un clan sans me faire buter.
— Ça te suit, maintenant. Tout le monde t'appelle Renard. fit-elle remarquer
— Je sais. Depuis quand es-tu amie avec les Swann ?
— Quatre ou cinq jours.
— Je ne les aime pas tellement.
— Et ? C'est bien. Je les trouve sympa, moi. Ils sont pas trop cons. Par exemple, ils savent que tu te tapes ta sœur. susurra le corbeau
— Comment le sait-il ? »

Sa voix se tordit, trémolo aigu de stupeur et d'effroi. Hyo Ri étouffa un ricanement avec sa main.

« Il est pas con. Moi non plus. Les autres, par contre, je me pose la question.
— Hyo Ri ? l'appela-t-il dans un chuchotement fébrile »

Oui. Une réponse physique, aussi surprenante que désirée. Ses lèvres avaient le goût salé des larmes, et sucré des bonbons de son enfance. Oui, Hyo Ri était un paradoxe. Elle avait semblé le détester, la veille, et maintenant, elle l'aimait ? Ça n'avait aucun sens. Il s'en foutait. Plus rien n'avait de sens, entre ses bras. Ses cheveux étaient aussi doux que le duvet des oisillons, ils étaient aussi doux qu'il l'avait imaginé. Jared s'affaissa sur les pavés dans un râle long et rauque. Les ténèbres l'entouraient. Hyo Ri le serrait dans ses bras fins, ses lèvres sensuelles écartées sur ses dents – sur ses canines taillées en pointe.

Non. Ce n'était pas un vampire. Hyo Ri était une reine. Une reine noire et implacable nourrie par les fantasmes et par la vie de Jared. Les ténèbres l'emportaient inexorablement. Ou peut être les suivaient-ils ? Il souhaitait mourir entre ses bras, couvert de ses baisers meurtriers, et rejoindre son royaume des Enfers.

Doucement, la Reine Noire se pencha sur lui pour sceller son destin, et sa chevelure de jais recouvrit le visage béat de Jared. Comme un linceul.

Le ciel était noir. Une nuit fraîche, des souffles mortels.



*     *
*



Merci pour la lecture ! Ne partez pas aussi vite, je sais que vous avez peur de moi maintenant, je le sens, hahaha, mais laissez moi p'tit commentaire ! :face:Siouplé ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HeryJaylhe
Féminin Messages : 98
MessageSujet: Re: La Reine Noire Jeu 26 Déc - 17:37

Bonjour à toi.

Je viens de lire ton texte et je me permets de te laisser un humble commentaire...

Tout d'abord, j'ai aimé ton jeu avec le rythme. Dans le premier paragraphe, par exemple, tu marques des pauses avec des mots faisant office de phrases très courtes (ça se continue tout au long de la lecture également). Ça ajoute un plus à ton texte je trouve, un certain effet, une certaine ambiance. De plus, la lecture coule parfaitement. Sans accrocs et je dois dire que j'admire ton vocabulaire. Riche et recherché, mais sans prétention en même temps (difficile à expliquer, je m'en excuse^^).

Pour le fond, je n'ai pas grand chose à dire mis à part que j'aime bien la mélancolie, l'aspect sombre de ton récit. Une fin dramatique comme je les aime en somme Very Happy

Un seul petit bémol qui est, en mon sens, une simple question de goût... L'utilisation de mots "cons" dans les répliques. Ça casse un peu le style instauré je trouve. D'un sens tu utilises des mots vraiment poétiques, très imagés et d'un autre, tu dis "cons" qui me semble pas assez représentatif, trop populaire je trouve. Mais, comme je l'ai dit, c'est une opinion totalement personnelle et faut dire que les personnages ont leur propre façon de s'exprimer (surtout que ça me semble se dérouler dans une époque assez moderne^^).

À part ça, j'ai été emballée par les images, les métaphores que tu as utilisées. Cela anime l'imagination, nous transporte dans un autre univers alors qu'il n'y a pas grand indice de lieu et de temps. Du beau boulot et je ne peux que te souhaiter bonne continuation et espérer pouvoir lire un autre de tes écrits Very Happy 

À bientôt et au plaisir de te relire un jour,
Hery
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumesimaginaires.forumactif.org/
avatar
Elaïs
Féminin Messages : 42
Localisation : J'te regarde du haut de mon nuage.
MessageSujet: Re: La Reine Noire Dim 29 Déc - 14:18

Coucou !

Merci de ta lecture, et de ton humble commentaire ! Very Happy

Je comprends ce que tu veux dire pour le vocabulaire. En fait, je pense que la précision et la justesse des mots sont essentiels. C'est peut être - à mon avis - ça qui fait qu'un mot utilisé rarement passe très bien, ou ne donne pas l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe. Merci beaucoup

Je suis contente que tu aies trouvé le texte mélancolique. Je trouvais que ça ressortait pas tellement et je voulais tellement qu'on la sente, la mélancolie xD

Mmh, pour les dialogues, oui, je confirme que ce n'est qu'une question de goût. Ils sont à séparer du texte, normalement. De plus que, comme tu l'as dis, les personnages ont leur propre façon de parler.
Mais, tu sais, que l'époque soit moderne ou non, les jurons ont toujours existé. Pour citer un exemple complètement bidon, parce que c'est de la fantasy (mais ça reste une époque moyen-âgeuse) : Game of Thrones, on en trouve à tout-va, des "connards", "pute", "putain"... Et pendant l'Antiquité, on en retrouvait pas mal non plus (dont Rufus... mais pourquoi toute cette haine pour les rooooux...? On a une âme, je vous le juuure !).
Pour moi, les dialogues cassent la poésie, et c'est fait pour. Ça fait une bonne hachure, bien grosse, bien vilaine, mais c'est important. Histoire de ne pas noyer le lecture dans un barbouillage de trucs lyriques (ouais, je m'essayais au lyrisme avec ce texte xD). Et de donner plus de caractère à nos personnages. Le texte aurait été d'un point de vue interne, ou à la première personne, certes, j'aurais dû m'adapter aussi au dialogue.

Encore merci, merci, merci I love you

Et bonne continuation à toi aussi ! (... Je te connais d'ailleurs, hahaha What a Face)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HeryJaylhe
Féminin Messages : 98
MessageSujet: Re: La Reine Noire Mer 8 Jan - 21:37

Citation :
(... Je te connais d'ailleurs, hahaha )

Ah, oui? Tu piques ma curiosité là^^

Et, ce n'est rien. Ça m'a fait plaisir de lire ton texte  Very Happy

Pour le langage, j'ai quelques réticences. Au Moyen-Âge, les gens n'avaient pas le même jargon. Les "putes", "putains", "connards" et tout le tralala n'existaient pas. Je soutiens que, dans Game of Thrones, c'est un univers médiéval fantastique. C'est fictif et l'auteur a le droit d'inculquer le langage qu'il veut, mais il me semble pas que les gens parlaient réellement de cette manière dans le temps. Dire qu'ils parlaient comme aujourd'hui avec les jurons, pas certaine.

Si on veut vraiment faire dans le réalisme (ou simplement en ajouter); "Diantre", "que diable", "par dieu", "bâtard", etc., etc.... Ça, se sont des jurons typiques de l'époque. Les putes n'existaient pas il me semble (ohlala, mes leçons d'histoires remontent à loin!). C'étaient des courtisanes et des filles de joie. Alors, je ne vois pas comment ils pouvaient dire "salle pute" pour crier après une fille^^

Soit, je te dis tout ça, parce que tu compares la saga avec la réalité (je ne sais pas si t'as vu juste la série ou si t'as lu la saga par contre). Soit, une saga reste une saga. Elle a beau se vouloir médiévale, mais elle a été quand même écrite par un gars de notre époque!

Certes, je ne m'embarquerai pas là-dedans davantage. Ça se peut très bien que j'ai tord. Ça fait longtemps que je n'ai pas eu de leçon d'histoire. Alors, c'est un peu vague dans ma mémoire.

C'est un texte fictif que tu as fait et j'en suis consciente et en plus, ça se situe dans une époque assez moderne. Alors, il n'y a pas vraiment d'incohérence à ce niveau. Tu as le droit de faire parler tes personnages comme tu veux et je suis d'accord avec toi, les dialogues ne font pas partie du bloc descriptif. C'est normal qu'il y ait une variante entre les deux. C'est juste que le reste du texte me semblait tellement poétique, tellement imagé, tellement riche que j'ai trouvé ça dommage. C'est tout^^

Bon. Je suis désolée d'avoir réfuté de cette manière. Loin de moi l'intention de jouer les fines connaisseuses. Tout ce que je dis est à titre argumentatif et se sont des opinions personnelles. On s'entend. Ce n'est pas coulé dans le béton Very Happy

Citation :
Et bonne continuation à toi aussi

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumesimaginaires.forumactif.org/
avatar
Elaïs
Féminin Messages : 42
Localisation : J'te regarde du haut de mon nuage.
MessageSujet: Re: La Reine Noire Mer 8 Jan - 21:53

Ouaip... sur un certain autre forum d'écriture What a Face

Mmh, pour le langage, oui, évidemment que les jurons n'étaient pas les mêmes ; mais ils existaient bel et bien ^^
Pour Game of Thrones, j'ai lu et regardé la série. Et encore, oui, évidemment qu'une saga médiévale fantasy est bien loin d'une saga historique (et même, au fond, que savent vraiment les historiens de l'époque ? J'ai l'impression que ça change tout le temps 8D). Ce que je soulignais, c'est que même si ça reste médiévale, les insultes sont là. En fait, les insultes sont partooout, à côté de moi, de toi, de tooous. Elles nous surveillent... (non, non je ne prends pas de drogue, je le promets... ). Après, c'est sûr que je vois mal un Romain hurler Puta dans la rue x')

Et entre nous, je hais les jurons de l'époque. Ils sont trop laids Arrow

Mais ce que tu me disais est très important, et les impressions personnelles sont à respecter OwO Je n'ai pas eu l'impression que tu jouais les fines connaisseuses - d'ailleurs, j'espère que moi non plus.

_________________


Révolutionnez notre monde ! Faites la guerre, pas l'amour, ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HeryJaylhe
Féminin Messages : 98
MessageSujet: Re: La Reine Noire Ven 10 Jan - 20:22

Citation :
Ouaip... sur un certain autre forum d'écriture

Et... Le pseudo que tu utilises là-bas (si ça ne te dérange pas de me le dire bien entendu^^)?


Citation :
Et entre nous, je hais les jurons de l'époque. Ils sont trop laids

Tout à fait d'accord  Razz


Citation :
Ce que je soulignais, c'est que même si ça reste médiévale, les insultes sont là. En fait, les insultes sont partooout, à côté de moi, de toi, de tooous. Elles nous surveillent... (non, non je ne prends pas de drogue, je le promets... ). Après, c'est sûr que je vois mal un Romain hurler Puta dans la rue x')

Je comprends ce que tu veux dire et je voulais juste spécifier pour être certaine, car je pensais que tu pensais que... Tu vois le genre? XD Bref, on s'en fou pas mal des jurons Razz L'important c'est ton texte.


Citation :
Je n'ai pas eu l'impression que tu jouais les fines connaisseuses - d'ailleurs, j'espère que moi non plus.

Non, non. T'inquiète^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumesimaginaires.forumactif.org/
avatar
Elaïs
Féminin Messages : 42
Localisation : J'te regarde du haut de mon nuage.
MessageSujet: Re: La Reine Noire Ven 10 Jan - 21:22

Haha ! Alors tant mieux Arrow

Mon pseudo c'est Boppie Smurk What a Face

_________________


Révolutionnez notre monde ! Faites la guerre, pas l'amour, ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
HeryJaylhe
Féminin Messages : 98
MessageSujet: Re: La Reine Noire Ven 10 Jan - 21:38

Ah, oui. Je me souviens^^

Mais, on ne s'est pas vraiment parlé là-bas malheureusement. Soit, contente de te revoir ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plumesimaginaires.forumactif.org/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La Reine Noire

Revenir en haut Aller en bas

La Reine Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» THE BLACK QUEEN - La reine noire
» REINE NOIRE "J.Grey" (Black Queen)
» L'Ombre d'une Reine Noire
» Feist Raymond - L'ombre d'une reine noire - Le cycle des serpents T1
» Argai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Epic' Art :: Les arts littéraires :: L'espace membre :: Vos créations-